Refusons la traque aux familles

Publié le par Elu-e-s Europe Ecologie - Région Bretagne

Communiqué de presse

Lundi 22 août 2011



Depuis six jours, une famille bengalie avec deux enfants de six et quatre ans, est enfermée au centre de rétention administratif de Rennes.
A deux reprises, le juge des libertés et de la détention a ordonné la libération de la famille au regard de l'article 3 de la convention des droits de l'enfant et notamment de l'état de santé d'un des enfants. Mais, pour la deuxième fois, le procureur fait appel de cette décision!

Les élu-e-s régionaux Europe  Ecologie les Verts Bretagne dénoncent l'acharnement de l'Etat contre cette famille bien insérée à Rennes depuis six ans et dont le seul crime est de fuir les persécutions et la misère.

Les  objectifs chiffrés d'expulsion sont l'une des marques de l'indignité de la politique d'immigration du gouvernement Sarkozy.

Les élu-e-s Europe Ecologie Les Verts Bretagne condamnent fermement cette politique xénophobe et réaffirment le droit à la mobilité et la protection des droits fondamentaux des migrants.

 

Rault-centre-retention-rennes-18-aout-11.jpeg

Sylviane Rault, conseillère régionale Europe Ecologie Les Verts devant les grilles du Centre de Rétention de Rennes avec Nathalie M'Dela-Mounier
militante EELV. C'était le jeudi 18 août lors d'un rassemblement en soutien à la famille Bengalie.

 

Rault-centre-retention-Rennes-26-aout-2011.jpeg

Vendredi 26 août 2011. Rassemblement devant le Centre de Rétention de Rennes. Sylviane Rault est en présence de Nicole Kiil-Nielsen, députée européenne Europe Ecologie Les Verts, qui a pu en tant que parlementaire visiter le centre de rétention. Une famille arménienne y est actuellement retenue (un père et son fils de 5 ans).

 

 



 

Publié dans Nos actions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article