Motion déposée concernant le projet de « Plateforme environnementale » de Plouray (56)

Publié le par Elu-e-s Europe Ecologie - Région Bretagne

Conseil Régional de Bretagne Le 12 Décembre 2010
Séance plénière des 16 et 17 Décembre 2010
Motion déposée par les groupes Europe Écologie-Les Verts Bretagne et Union Démocratique Bretonne

Présentée par Anne-Marie Boudou


Avis de la Région Bretagne
concernant le projet de « Plateforme environnementale » de Plouray.

 

 
La société GDE (Guy Dauphin Environnement), filiale de TRAFIGURA, prévoit l'enfouissement, sur 150 hectares de terres agricoles, à Plouray (56), de plus 100 000 tonnes/an de déchets, toxiques pour beaucoup, issus de l'industrie automobile.

L'implantation de ce centre d'enfouissement sur un territoire dont l'économie repose fortement sur l'agriculture et le tourisme risque de mettre à mal un développement durable et solidaire de ce dernier. Cette crainte s'est traduite, samedi 13 novembre 2010, par une manifestation de plus de 2000 personnes à Plouray.

 

Contrairement au code de l' environnement, la Direction Régionale de l' Environnement, de l' Aménagement et du Logement ne s'est pas prononcée sur ce projet, permettant ainsi à la Préfecture de rendre un avis « tacite et réputé favorable ». Pourtant, l'enquête publique du dossier de GDE présente des incohérences flagrantes sur le plan légal et notamment avec la Directive cadre sur l'eau de 2000 et la Loi sur l'eau et les milieux aquatiques de 2006. De plus,
dans le cadre du SAGE Ellé-Isole-Laïta, en cas de destruction de zones humides, il est obligatoire d'en recréer une du double de surface de celle détruite. Or, le dossier ne propose que de petits aménagements dans une zone déjà considérée comme zone humide...

 

La CLE Ellé-Isole-Laïta s'est prononcée contre le projet le 9 décembre dernier. Pour la Région Bretagne, les politiques en matière de gestion des déchets doivent prendre en compte les nécessités d'un aménagement équilibré des territoires, les zones rurales ne devant pas devenir les poubelles des zones industrielles et urbaines.
En conséquence, la Région Bretagne se prononce contre l'implantation d'un tel centre d'enfouissement dans la Région de Plouray, contraire aux principes même du développement durable et la nécessaire préservation des espaces agricoles. Ce voeu ne doit pas faire oublier que la Région Bretagne exporte chaque année plus de 300 000 tonnes de déchets et que la situation n'est pas sans conséquences économiques et environnementales pour notre région.


Voeu adopté à la majorité par la commission 5

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article