Tant va l’allocation au lait, qu’à la fin… elle casse les éleveurs !

Publié le par Elu-e-s Europe Ecologie - Région Bretagne

Bannière Intergroupe EEB-UDB mail

Communiqué de presse
Vendredi 17 décembre 2010

Tant va l’allocation au lait, qu’à la fin… elle casse les éleveurs !

 

Le Préfet de Région Michel Cadot, participant à la session plénière du Conseil régional de Bretagne a annoncé « qu'une allocation complémentaire laitière vient d'être accordée à la région par le ministre de l'agriculture Bruno Le Maire, en vue de préparer la fin des quotas laitiers prévue en 2015 et permettre aux agriculteurs d'améliorer leurs revenus ».

 

Cette décision aveugle ne tient pas compte de la volonté des éleveurs qui, à une large majorité, souhaitent une politique de maîtrise des volumes, seul moyen pour obtenir des prix agricoles rémunérateurs à la production. La crise récente qui a provoqué des actes de désespoir des paysans (épandages de lait, faillites, suicides…) n'a visiblement pas permis au ministre d’en tirer des  enseignements politiques courageux et responsables.

 

L'augmentation des volumes va engendrer un effondrement des prix du lait et provoquer la course à l'agrandissement des exploitations, amenant une nouvelle fois, les entreprises agroalimentaires à brader les produits.

 

Nous condamnons cette décision qui résulte encore des conséquences de la non-application du pluralisme dans les interprofessions agricoles, aux manettes des industries agroalimentaires.

 

Guy Hascoët, président du groupe des élu-e-s Europe Ecologie au Conseil régional de Bretagne

Herri Gourmelen, président du groupe des élu-es UDB au Conseil régional de Bretagne

René Louail, conseiller régional Europe Ecologie Bretagne, en charge des questions agricoles

Mona Bras, conseillère régionale UDB, en charge des questions agricoles.

Publié dans Communiqués

Commenter cet article