Rassembler pour passer aux actes

Publié le par Elu-e-s Europe Ecologie - Région Bretagne

Session plénière du Conseil Régional de Bretagne 20 et 21 octobre 2011
Intervention de politique générale
Guy Hascoët pour le groupe Europe Écologie Les Verts

 

Au nécessaire retour de la politique pour maîtriser nos destins, pour reprendre le chemin de l’intégration européenne, pour contrôler l’activité des banques, nous avons vu des responsables de l’actuelle majorité nationale nous expliquer que l’idée même de contrôler les banques était une idée bolchévique…
Ainsi, la seule politique possible serait l’absence de politique et le laisser faire des tenants de la financiarisation.

Il est temps de dire clairement que la spoliation continue. Cela doit cesser! Pensez donc qu’entre 2008 et 2011, les banques en Europe ont de nouveau distribué 100 milliards d’euros à leurs actionnaires, à peine remises de leur sauvetage dont elles ont remercié les États par une déstabilisation de l’euro… après tout quand on gagne à la baisse et à la hausse, pourquoi ne pas faire du chaos une stratégie de gouvernance.

Nous verrons dans les mois qui viennent, qui de ceux qui plaident le laisser faire ou la reprise en main, vont rencontrer l’écho de l’opinion. Nos concitoyens souhaitent le retour de la puissance publique. Ils ont aussi des attentes profondes pour de nouvelles politiques en matière économique, sociale, démocratique, énergétique...

Pour les mener, il faudra un nouveau souffle pour rassembler et convaincre.
Nous avons, lors de la dernière échéance sénatoriale, participé à créer les conditions de l'union dans le Morbihan. Le résultat est là : une victoire de la gauche avec l'élection de trois sénateurs et le basculement historique du Sénat à gauche. Retenons qu’une fois de plus en politique il a été démontré que 1 + 1 font plus que deux. L'accord sincère, respectueux de l'autonomie des différents partenaires a montré la voie. Il est des évidences qu’il faut savoir ériger en leçon, pour ouvrir la perspective et s’éviter de grandes désillusions.

 

Lire la suite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article