Lutte contre les algues vertes : l'Etat n'est pas un partenaire loyal

Publié le par Elu-e-s Europe Ecologie - Région Bretagne

Session plénière du Conseil Régional de Bretagne des 20 et 21 octobre 2011
Politique de lutte contre les algues vertes
Intervention d'Anne-Marie Boudou pour Europe Écologie Les Verts

 

Cette stratégie régionale de lutte contre les algues vertes s'inscrit dans la démarche partenariale avec l'Etat. Mais comment croire à la volonté du gouvernement sur ce plan pour sortir réellement la Bretagne de son problème de pollution diffuse, liée à l'inadéquation entre la densité de certaines productions animales et le territoire, alors que par ailleurs il prend des décisions incohérentes qui la contredisent : Loi de Modernisation Agricole, amendement Le Fur, nouveau décret ministériel relatif au programme de lutte contre la pollution des eaux...

De meme, le rapport du Commissariat Général au Développement Durable sur les « Coûts des principales pollutions agricoles de l'eau » vient à point nommé nous donner des chiffres clairs sur les conséquences économiques des nitrates et des pesticides. Cette dégradation de l'eau coûterait aux ménages français entre 1 010 et 1 530 milliards d'euros. Pour les localités les plus polluées, ce surcoût est évalué à 215 euros par personne et par an. Ainsi, comme l'a déjà fait remarquer le Conseil d'État en 2010, le principe pollueur-payeur est loin d'être appliqué.

Face à cette situation et à l'attentisme du gouvernement pour prendre enfin les décisions efficaces de réduction des nitrates, les députés européens et conseillers régionaux de Bretagne d'Europe Ecologie Les Verts ont porté plainte auprès de la commission européenne pour non application du droit communautaire et en particulier sur l'application de la directive nitrates.

Pour toutes ses raisons et tant que le décret du gouvernement modifiant les surfaces d'épandage en totale  incohérence avec la recherche d'une stratégie efficace de lutte contre les algues vertes n'est pas modifié, nous ne prendrons pas prendre part au vote.

Lire la suite

Commenter cet article