Le sport, un outil de santé publique et d'éducation populaire

Publié le par Elu-e-s Europe Ecologie - Région Bretagne

http://dl.dropbox.com/u/8591714/Rault.jpg Session plénière du Conseil Régional de Bretagne 24 et 25 Mai 2011
Politique sportive régionale
Intervention deSylviane Rault pour le groupe Europe Écologie – Les Verts

 

 

Comme le rappelait Roger Bambuck, athlète et secrétaire d’État à la jeunesse et aux sports sous le gouvernement Rocard, « le sport est éminemment politique car il est un choix de liberté et de comportement ». « Dans quel but faisons-nous la promotion du sport », interroge-t-il, « dans un mouvement de libération ou dans une perspective d'asservissement ?».


Alors oui, posons-nous la question : quelles valeurs de société voulons-nous promouvoir à travers le sport?


Le sport en soi n'est pas nécessairement bon, il peut même être néfaste pour la santé et engendrer des comportements violents.


Mais le sport est aussi, et surtout, un outil d'intégration, d'éducation, d'apprentissage de la citoyenneté. Il peut favoriser l'épanouissement et l'amusement, apprendre l'altérité. Il est un vecteur d'émancipation individuelle et collective.


Avec le libéralisme économique, nos sociétés sont irriguées par les logiques concurrentielles, la compétitivité et la compétition sont érigées en valeurs phares. A ce titre, les pressions sur les salarié-e-s sont toujours plus fortes, l'angoisse du chômage chaque jour plus grande, la peur du déclassement, mais aussi de l'échec scolaire, le stress, l'anxiété, sont désormais des maux courants de notre société et mettent à mal la santé de tous. Le sport, peut alors être un outil fort des
politiques de santé publique, à condition qu'il soit placé au cœur de « la vie sociale » et qu'il imprègne les différentes politiques régionales, telles les politiques d'aménagement du territoire, de déplacements, en favorisant notamment les mobilités douces, de santé ou encore d'environnement.

 

Lire la suite

Commenter cet article