L'avenir énergétique de la Bretagne mérite un vrai débat démocratique

Publié le par Elu-e-s Europe Ecologie - Région Bretagne

Jeudi 6 octobre 2011

L'avenir énergétique de la Bretagne mérite un vrai débat démocratique

Les conseiller-e-s régionaux Europe Écologie Les Verts déplorent la réponse négative de la Commission nationale du débat public (CNDP) à sa saisine par le collectif GASPARE (Garantir l’Avenir Solidaire Par l’Autonomie Régionale Énergétique) pour l'organisation d'un

« débat public » sur le projet de centrale électrique à gaz à cycle combiné dans le Finistère.

Alors qu'ils engagent l'avenir énergétique de notre Région, les débats autour de ce projet sont verrouillés. La signature du pacte électrique breton par le Président de Région, en décembre 2010, avant même que le Conseil régional de Bretagne ait pu délibérer sur ce document, en a été l'un des exemples les plus flagrants. Ainsi, la demande de débat public par le collectif GASPARE, que nous avons soutenu, était et reste légitime.

En outre, le refus de la CNDP nous semble en contradiction avec le droit européen et particulièrement la convention d'Aarhus relative à l'accès à l'information, la participation du public au processus décisionnel et l'accès à la justice en matière d'environnement, particulièrement pour ce type de projet d'infrastructures.

 

Guy Hascoët, président du groupe Europe Écologie Les verts au Conseil régional de Bretagne.
Anne-Marie Boudou, conseillère régionale Europe Écologie Les Verts, référente pour les politiques énergétiques.

Publié dans Communiqués

Commenter cet article