Financement de l'Aéroport de Notre-Dame-Des-Landes par la Région Bretagne : il n'aura manqué que 6 voix !

Publié le par Elu-e-s Europe Ecologie - Région Bretagne

 

http://dl.dropbox.com/u/8591714/Sessions-plenieres/21-22-oct-2010/NDDL_CR_1.JPG http://dl.dropbox.com/u/8591714/Sessions-plenieres/21-22-oct-2010/NDDL_CR_3.JPG
Gaêlle Rougier et Anne-Marie Boudou, conseillères régionale Europe Ecologie lors du rassemblement devant le Conseil Régional de Bretagne le 21 Octobre

 

http://dl.dropbox.com/u/8591714/Sessions-plenieres/21-22-oct-2010/NDDL_CR_4.jpg
Le collectif contre l'aéroport à l'intérieur de l'hémicycle de la Région Bretagne

 

 

A la demande des élu-e-s Europe Écologie et UDB, le vote sur ce dossier s'est fait à bulletin secret.  


La majorité régionale (PS, PC, Bretagne Ecologie) dispose de 52 conseillers régionaux, l'UMP de 19. Ainsi se sont au moins 72 voix qui auraient du s'exprimer en faveur de l'aéroport. 


Or, le résultat est tout autre : 34 voix se sont en effet élevées contre ce projet, 2 conseiller-e-s régionaux se sont abstenu-e-s et 47 ont voté les financements en faveur de ce projet. Au final, 45% des conseillers régionaux ont refusé d'approuver la création de cette plate-forme aéroportuaire inutile. Il n'aura manqué que 6 voix pour que la Région Bretagne ne puisse engager les financements sur ce projet, freinant ainsi sa mise en œuvre.


Les grandes formations politiques traditionnelles, à droite et à gauche, se sont manifestement divisées sur cette question. Nous nous félicitons que notre analyse de ce projet, notamment la question du risque de déséquilibre territorial créé par cet aéroport, soit partagée au delà du mouvement écologiste .

Le combat contre cette plate forme continuera maintenant en dehors des institutions.

 

Lire l'intervention de Guy Hascoët


Publié dans Communiqués

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Thierry 23/10/2010 09:28


Plus personne ne voudra se rendre jusqu'au bout de la Bretagne, le Finistère va s'isoler, il y aura encore moins de vols au départ de Brest.