Erika : une transaction à bas prix inacceptable.

Publié le par Elu-e-s Europe Ecologie - Région Bretagne

logo 2011 EELVB
 
Vendredi 8 juillet 2011

 

Erika : une transaction à bas prix inacceptable.  

A l'aube du procès en cassation de l'ERIKA, je suis profondément choquée d'apprendre ce jour,  la négociation réalisée entre RINA et le Conseil régional de Bretagne. Car il s’agit bien d’une négociation, contrairement à ce qui est dit, consentie sur la base de ce qui avait été obtenu lors du procès en appel, c'est-à-dire, bien en deçà de ce que nous pouvons prétendre. Le Conseil régional s’engage par là même, à ne plus rien réclamer comme préjudice à la RINA.


La RINA est la société de classification italienne qui a délivré un certificat de complaisance déclarant le bon état du navire alors que ses structures étaient défaillantes et qu'il a été prouvé qu'un de ses inspecteurs l'avait fait savoir aux dirigeants. Or, elle a mis en danger l'équipage et joué un rôle déterminant dans une des pollutions majeures qui a touché les côtes bretonnes. C’est avec cette société que le Conseil régional négocie ! Alors que le risque pour la RINA était grand de voir la sanction non seulement confirmée mais amplifiée - ce qui serait totalement justifié - cette transaction à bas prix des dommages subis par les bretons est inacceptable et totalement à l'opposé des déclarations faites par le Président Jean-Yves Le Drian.

Janick Moriceau, conseillère régionale Europe Ecologie Les Verts au Conseil Régional de Bretagne,
Ancienne vice–présidente en charge de la mer.

Publié dans Communiqués

Commenter cet article