Dacian Ciolos ouvre, à Mur de Bretagne, une nouvelle page de la Politique Agricole Commune

Publié le par Elu-e-s Europe Ecologie - Région Bretagne

Bannière Intergroupe EEB-UDB mail

Communiqué de presse

Samedi 11 septembre

 

Après un demi siècle d'histoire, Dacian Ciolos ouvre, à Mur de Bretagne, une nouvelle page de la Politique Agricole Commune.

 

Le nouveau commissaire à l'agriculture européenne, ancien ministre roumain, vient d'effectuer sa première visite officielle en Bretagne à la foire bio de Mur de Bretagne dans l'une des régions les plus abimées d'Europe par les effets du productivisme agricole. Un signe fort qui marque durablement la reconnaissance de la diversité de l'agriculture. Dans le prolongement de son discours d'investiture, il consulte largement en dehors des organisations agricoles majoritaires et veut redonner une grande citoyenneté et légitimité à la future PAC de l'après 2013.

 

L'agriculture paysanne, dont l'agrobiologie demeure le système le plus élaboré, ne doit plus être considérée comme une politique de niche mais bien un outil pour une réorientation en profondeur du secteur, jusqu'ici entre les mains de l'agro-industrie. Grand connaisseur des politiques et des pratiques agricoles, Dacian Ciolos met l'accent sur la priorité à l'alimentation de la nouvelle PAC : il souhaite une remise à plat des soutiens injustes à l'agriculture intensive et industrielle et reconnaît le rôle prépondérant du maintien de la petite paysannerie en Europe.

 

Fort de cette nouvelle donne, les élus E.E.B et U.D.B. du Conseil Régional, invitent le président Jean Yves Le Drian à s'inscrire dans cette démarche d'avenir pour la région, l'Europe et le Monde. Ils demandent une réorientation complète des crédits à l'agriculture et à l'agroalimentaire (1), et souhaitent la tenue d'une conférence sur l'avenir du modèle agricole breton dans l'urgence, surtout après la session plénière en juin qui de ce point de vue peut être considérée comme un non événement.

 

Le discours pour un modèle unique est désormais révolu. Dacian Ciolos pourra compter sur un soutien du parlement européen qui dispose de la co-décision (2) et espérons le, des régions d'Europe qui sauront entendre et se saisir de cette nouvelle opportunité.

 

(1) 650. 000 € accordés à la Cooperl.

(2) Rapport voté le 7 septembre sur les prix agricoles par José Bové, député européen Europe Ecologie.

Publié dans Communiqués

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article