Centre d'enfouissement de Plouray (56), la Région doit s'opposer au projet.

Publié le par Elu-e-s Europe Ecologie - Région Bretagne

 

Communiqué de presse
Vendredi 19 novembre 2010


Centre d'enfouissement de Plouray (56), la Région doit s'opposer au projet.

 

Plus de 2000 personnes ont répondu à l'appel de Nature et Patrimoine en Centre Bretagne pour protester contre l'implantation d'une méga-décharge à Plouray. Anne-Marie Boudou et René Louail, élu-e-s régionaux Europe Écologie – Les Verts, présent-e-s lors de cette manifestation, se félicitent de l'ampleur de la mobilisation.

 

Ce projet, qui prévoit l'enfouissement sur 150 hectares de plus 100 000 tonnes/an de déchets issus de l'industrie automobile, est porté par la société GDE, dont les pratiques, en France et dans le reste du monde, en matière sociale et environnementale ne peuvent que nous inquiéter. L'implantation de ce centre d'enfouissement sur un territoire dont l'économie repose fortement sur l'agriculture et le tourisme risque de mettre à mal un développement durable et solidaire de ce dernier. La proximité de cette décharge avec le Stanven, affluent de la rivière Ellé et le réseau d'eau potable n'apporte pas les garanties environnementales nécessaires en terme de préservation de la ressource en eau, ressource déjà fortement dégradée par les pollutions dans notre région.    

On peut aussi s'étonner de l'ampleur d'un tel projet alors qu'une grande partie des produits concernés sont recyclables. On ne peut alors que douter de la nature de ces déchets. Ces derniers considérés comme "non dangereux", nous semblent plutôt faire partie de la catégorie "dangereux". La société GDE offrant peu de garantie de sérieux, nous pouvons craindre l'enfouissement de déchets toxiques.

 

Pour Europe Écologie – Les Verts, c'est aux institutions publiques, départements et Région, qu'il revient de définir les politiques en matière de gestion des déchets, et non aux entreprises privées. Ces politiques doivent prendre en compte les nécessités d'un aménagement équilibré des territoires, les zones rurales ne doivent pas devenir les poubelles des zones industrielles et urbaines, dans un souci constant de préservation des terres agricoles.

 

Surtout, les investissements publics doivent porter sur des politiques volontaristes de réductions des déchets à la source et le développement d'une économie du recyclage fortement créatrice d'emploi.

 

Le Plan de Réduction des Déchets Dangereux (PREDD), compétence du Conseil régional, doit aller en ce sens. La Région doit prendre position contre ce centre d'enfouissement.

 
Anne-Marie Boudou, conseillère régionale Europe Écologie - Les Verts
René Louail, conseiller régional Europe Ecologie - Les Verts
Les groupes locaux Europe Ecologie - Les Verts du Centre Bretagne, du Pays de Lorient et de Quimperlé

Publié dans Communiqués

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article