Campagne de France Nature Environnement (FNE) : Qui ternit vraiment l’image de la Bretagne ?

Publié le par Elu-e-s Europe Ecologie - Région Bretagne

Communiqué de presse

Mardi 15 février 2011

 

Qui ternit vraiment l’image de la Bretagne ?


La campagne d'affichage initiée par France Nature Environnement (FNE) marque le ras le bol de décisions politiques d'encouragement à un système productiviste sans limite bien au delà de la région bretonne. Si l'image de la région est ternie, c'est bien parce que les plans successifs très coûteux pour la reconquête de la qualité de l'eau en Bretagne ont en partie échoué.

 

La campagne de FNE dénonce certaines "politiques" qui imposent à marche forcée un développement de l'agriculture contraire aux attentes de la société, des consommateurs, des contribuables et des agriculteurs respectueux de l'environnement, ou encore des jeunes, nombreux, qui souhaitent entrer dans le métier, mais dont les portes sont de plus en plus fermées.

 

Le PAAR (plan agricole et agroalimentaire régional) piloté par le préfet de région va encore une nouvelle fois aggraver cette tendance.  Il prévoit en effet l'accompagnement vers la sortie des petits et moyens éleveurs endettés et la concentration des élevages plus importants. Ce plan agricole n'est que la déclinaison de l'amendement Le Fur.


Au moment où s'élabore la nouvelle PAC pour la période 2014-2020 et où la région Bretagne ouvre le dialogue avec la société dans le prolongement de ce qu'a entamé le nouveau commissaire européen  à l'agriculture  Dacian Ciolos, le moment est venu de trouver un espace de dialogue pour écrire un nouveau contrat avec la société.

 

Pour que ce contrat puisse s'élaborer, la région Bretagne doit construire une politique agricole, d'aménagement du territoire et de l'emploi et non, une politique agricole au service de l'agroalimentaire et du marché mondial non rémunérateur.

 

Europe Ecologie –Les Verts et ses élu-e-s au Conseil régional de Bretagne

Publié dans Agriculture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article